Poste IR CNRS 2019

lien vers l'annonce du concours n°49

lien vers le site des concours ITA CNRS.

 

Mission :

Au sein des équipes « génie logiciel, parallélisme et développements applicatifs » de la Maison de la Simulation (MdS) et « support aux utilisateurs » de l'IDRIS, l'ingénieur(e) mènera, sur des projets nationaux ou européens et en collaboration avec des équipes pluridisciplinaires, des missions d'expertise et de développements applicatifs dans le domaine du HPC (calcul de haute performance).

Il/elle participera aussi aux activités communes du groupe support aux utilisateurs de l'IDRIS.

 

 

Activités :

 

Activités principales : 

  • Contribuer aux développements applicatifs des thématiques de recherche de la MdS, sur des projets à moyen et long terme, visant à fournir des outils de simulation capables d'exploiter pleinement les grandes infrastructures de calcul au niveau national ou européen
  • Participer à des projets européens (PRACE, EoCoE, ...)
  • Conseiller et accompagner les utilisateurs, en tant qu'expert du domaine, sur l'utilisation optimale des ressources de calcul et de traitement des données de haute performance
  • Aider les utilisateurs au portage, débogage, optimisation et parallélisation de codes sur les supercalculateurs.
  • Participer à l'installation et à la maintenance de divers logiciels et bibliothèques scientifiques, avec leur documentation associée
  • Contribuer aux activités de formations des laboratoires et assurer un transfert de connaissances et d'expertise auprès des scientifiques (conception et organisation de cours et formations)

 

Activités associées :

  • Contribuer à la permanence d'assistance aux utilisateurs (une demi-journée par semaine en moyenne)
  • Assurer une veille technologique sur les évolutions dans son domaine (accélérateurs, architecture many-cores, etc.)

 

Compétences :

  • Être spécialisé dans un domaine scientifique fortement connexe au calcul intensif
  • Maîtrise des techniques et certains langages de programmation scientifiques (C++, C ou Fortran90) ainsi que les modalités de développement de codes applicatifs par l'intermédiaire d'outils collaboratifs
  • Maîtrise des techniques de parallélisation (MPI, OpenMP) et d'optimisation de codes scientifiques sur diverses architectures SMP ou MPP
  • Aptitude à travailler en équipe
  • Maîtrise courante de l'anglais technique à l'écrit et à l'oral : B2 à C1 (cadre européen commun de référence pour les langues)

 

En complément, des connaissances ou une expérience dans un ou plusieurs des domaines suivants seront appréciées :

  • Posséder une expérience dans le domaine du calcul hétérogène (OpenMP4.x, OpenACC, OpenCL ou Cuda)
  • Avoir une bonne expérience du développement et/ou de l'utilisation des bibliothèques scientifiques de calcul numérique
  • Savoir utiliser des outils d'analyse de performance et de débogage sur des applications parallèles
  • Connaître et savoir mettre en œuvre les méthodologies de conduite de projets (organisation, coordination, respect des dates limites, avancement du travail, gestion d'équipe, etc.)
  • Avoir des capacités pédagogiques et rédactionnelles

 

Contexte :

La Maison de la Simulation est un laboratoire regroupant quatre partenaires (CEA, CNRS, université de Paris-Sud et université de Versailles St Quentin) qui a pour objectif d'accompagner, de soutenir et de stimuler les communautés scientifiques afin de tirer le meilleur parti des supercalculateurs, en particulier déployés dans le cadre de GENCI et du projet européen PRACE.

L'IDRIS, Institut du développement et des ressources en informatique scientifique, centre national d'informatique scientifique du CNRS, situé à Orsay (91), fait partie du dispositif français pour le calcul de haute performance. Il met à la disposition d'environ un millier de chercheurs et ingénieurs, les moyens en calcul intensif parmi les plus puissants disponibles ainsi que les services qui leur sont associés.

Ce poste est mutualisé entre la MdS (60 %) et l'IDRIS (40 %).

L'ingénieur(e) sera rattaché directement au Directeur d¿unité de la MdS. Il/elle exercera son activité au sein des équipes « génie logiciel, parallélisme et développements applicatifs » de la MdS, constituées d'une quinzaine de chercheurs, enseignant-chercheurs, ingénieurs, doctorants et post-doctorants et il représentera le « Support aux Utilisateurs » de l'IDRIS, composé d'une quinzaine d'ingénieurs spécialistes du calcul de haute performance.